Les remontées capillaires

L’une des principales causes d’humidité dans les bâtiments est désignée sous le terme de remontées capillaires. Build4.0 met en place un système d’assèchement innovant capable d’éradiquer ce phénomène.

Les remontées capillaires, un phénomène courant

Les remontées capillaires sont particulièrement caractéristiques des bâtiments anciens construits directement sur le sol sans étanchéité suffisante, antérieurement aux normes modernes de construction. Elles peuvent également toucher des bâtiments plus contemporains, à l’hydro-isolation endommagée ou détériorée.

Un principe physique : l’electro-osmose

Lorsqu’un morceau de sucre entre en contact avec un liquide, ce dernier va être absorbé à travers les canaux formés par les grains. Il s’agit de l’effet de la capillarité.

De même les matériaux de construction (pierres, briques, mortier) possèdent une certaine porosité conductrice de l’humidité contenue dans le sol. La remontée de l’humidité à travers ces matériaux est causée par le phénomène d’electro-osmose naturel. Il est lié à la poussée du champ électro-magnétique terrestre : la différence de polarité entre les murs (charge positive) et l’humidité du sol (charge négative) entraîne l’ascension capillaire de l’eau au sein des parois. Cette humidité ascensionnelle s’élève couramment autour de 1,5 mètres mais peut atteindre jusqu’à 5 mètres de hauteur, causant au passage d’importantes dégradations.

Remontées capillaires : la différence de polarité entre les murs (charge positive) et l’humidité du sol (charge négative) entraîne l’ascension capillaire de l’eau au sein des parois.
Remontées capillaires : la différence de polarité entre les murs (charge positive) et l’humidité du sol (charge négative) entraîne l’ascension capillaire de l’eau au sein des parois.

 

Build4.0 règle votre problème de remontées capillaires grâce à sa solution complète et innovante.
Découvrez notre solution